Allemagne: les restes du rideau de fer

Restes du rideau de fer près de Hannovre

Il reste, en Allemagne, davantage de restes du rideau de fer que de morceaux du mur à Berlin.

Où peut-on voir en Allemagne des restes du rideau de fer. L’ancienne frontière entre l’Ouest et l’Est, entre l’Allemagne de l’ouest et l’Allemagne communiste, a été conservée intacte en certains endroits, et il y a même tout au long de l’ancien ligne de démarcation un chemin de randonnée devenu, ironie de l’histoire, un paradis écologique. Le rideau de fer, 1400 kms de zone interdite, avec miradors, champs de mines, et chevaux de frises, était devenu le refuge d’espèces animales que les urbanisations, à l’ouest comme à l’ouest, avaient fait disparaitre.

Où faut-il aller pour visiter les restes les plus impressionnants du rideau de fer. Tous les musées – ceux qui connaissent un peu l’allemand peuvent les repérer en tapant Grenzmuseum sur un moteur de recherche – ne sont pas équivalents l’essentiel étant d’aller dans les secteurs ou la frontière a été conservée en l’état sur quelques kilomètres. Il y a en deux ou trois dans ce cas, mais nous vous conseillons d’aller à celui de Hötensleben, près de Hanovre, où la vue de ces kilomètres de chevaux de frises et de mur est vraiment impressionnant.

Vue du rideau de fer à Hötensleben près de Hanovre

Pourquoi avoir choisi Hötensleben ? parce que le site est bien sûr particulièrement impressionnant, mais également parce qu’il est facilement accessible depuis Hanovre, et peut être combiné avec la visite du point de contrôle de Helmstedt Marienborn, sur l’un des trois autoroutes qui reliaient l’Allemagne de l’Ouest à Berlin Ouest. Un endroit sinistre où souffle le vent de l’histoire. Vous pourrez lire, dans le Magazine de voyages, le témoignage exclusif de Bernard Aubert, un officier français qui avait commandé à l’époque le « petit train de Berlin ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *