Berlin: l’hôtel Adlon et l’histoire allemande

L'hôtel Adlon de Berlin

Berlin: l’hôtel Adlon, à deux pas de la porte de Brandebourg

Il faut connaitre l’histoire de l’Allemagne pour apprécier la situation de l’hôtel Adlon, qui était à l’époque de la guerre froide, à quelques dizaines mètres du rideau de fer, dans la partie communiste de l’ancienne capitale du Reich. On descend à l’hôtel Adlon pour rêver, s’évader,  penser au passé, car l’hôtel Adlon est un lieu mythique, un must pour tous ceux qui vont à Berlin, et qui en ont les moyens. Magnifiquement reconstruit à la réunification de l’Allemagne,il est un point de départ idéal pour visiter l’ancien Berlin-Est devenu le poumon de la capitale allemande- bien que certains trouvent davantage de charme à l’ancien Berlin Ouest autour du Kurfürstendamm.

L’hôtel Adlon: reconstruit après les ravages de la guerre et la chute du régime communiste

A l’époque de la République Démocratique d’Allemagne et du mur de Berlin l’hotel Adlon n’était encore qu’un champ de ruines. Incendié par des soldats soviétiques, il avait été rasé par les dirigeants communistes.Avant la tragédie du Nazisme puis de la dictature communiste, l’Adlon avait été le rendez vous de tout le gotha et de l’intelligentsia mondiale. Les Tsars de Russie, Charlie Chaplin, Marlene Dietrich, John Rockefeller, mais aussi le Maharadjah de Tatiala, ou John Ford ( pour ne citer que quelques noms d’une longue liste) sont descendus dans cet hôtel.

L'entrée de l'hôtel Adlon  à Berlin

L’entrée de l’hôtel Adlon

Les meilleures chambres sont bien sur celles qui donnent sur la fameuse porte de Brandebourg.Rien ne peut mieux évoquer le « vent de l’histoire » que cette vue impressionante. C’est là que passait le mur de la honte qui séparait la partie occidentale de la ville de son pendant communiste. Les policiers populaires qui gardaient ce rideau de fer et de béton tiraient sur les candidats à l’exil qui se risquaient à essayer de passer à l’Ouest.

A défaut d’y loger, aller prendre un verre au bar du lobby

Le bar du Lobby, très confortable, permet de s’imprégner de l’ambiance de l’hôtel sans résider à l’Adlon. L’Adlon est un grand palace, très confortable, et sans concession à la mode;le bar a une impressionnante carte de cocktails, mais vérifier néanmoins avant de passer commande, que le chef barman est bien là. En son absence, il est plus prudent de commander une eau minérale, car faire un cocktail ne s’improvise pas…

 

Le lobby de l'hôtel Adlon à Berlin

Le lobby de l’hôtel Adlon à Berlin

Hotel Adlon Kempinski Berlin
Unter den Linden 77 · 10117 Berlin · Germany
Tel +49 30 22 61 13 67· Fax +49 30 22 61 10 61

 

Une réflexion au sujet de « Berlin: l’hôtel Adlon et l’histoire allemande »

  1. Ping : Buenos-Aires: splendeur latino-américaine à l'hôtel Alvear

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *