Cadaqués a du plomb dans l’aile

Cadaqués, le petit village de pêcheurs qui faisait rêver tout le monde dans les années 70 à du plomb dans l’aile. Choses vues dans un petit paradis perdu

Des touristes devant une boutique de Cadaques

« Ca ne peut pas continuer comme ça, se plaint la patronne d’un petit restaurant du port. Nous sommes un petit village de 2000 habitants et il n’y a pas assez de places de parking pour accueillir tous les touristes. En été, la police installe des déviations quand les parkings sont pleins, et les visiteurs n’ont qu’à faire demi-tour. La municipalité dit qu’elle n’a pas d’argent pour construire d’autres emplacements. »

Même en fin de saison, arriver à Cadaqués est effectivement une corvée. Il suffit qu’il y ait des travaux sur la petite route ou qu’un véhicule ait un problème, pour que des queues de plusieurs heures se forment pour arriver au petit village rendu célèbre par Dali – dont la statue trône sur le port – et une pléthore d’autres artistes et écrivains du 20e siècle. Mais ce n’est pas tout:l’ambiance même du village a changé. La carte postale est toujours la même, vue de la mer, mais le panorama change complètement une fois sur place. Boutiques bas de gamme, bistrots pas toujours très bons,troupes de touristes déambulant avec leurs guides, le charme est rompu.

La statue de Dali sur le petit port de Cadaqués

Il faut remonter, par de petites ruelles, en direction de l’église pour retrouver un peu l’ambiance du passé et la vue depuis le sommet du village est spectaculaire. A voir une fois. Sans doute pour ne pas revenir. Mais nous avons quand même trouvé, avec beaucoup d’efforts, quelques bistrots sympathiques sur le port.

Le patron du restaurant Els Pescadors de Cadaques

Soupe de poissons du restaurant Els Pescadors de Cadaques

Le  restaurant Losai sur le port de Cadaques

Les poissons du restaurant Els Pescadors de Cadaques

Tapas au restaurant Losai de Cadaques: des boquerones

Le restaurant Losai sur le port de Cadaques

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *