Le Dorchester de Londres monument de l’hotellerie mondiale

Il y a de nombreux hôtels de luxe à Londres mais il n’y a qu’un seul Dorchester, un monument de l’hôtellerie mondiale, où vous gouterez l’art de vivre à la britannique dans un cadre absolument unique.

La situation est exceptionnelle à Mayfair sur Hyde Park , mais c’est surtout l’ambiance qui est irremplaçable. Un classicisme intemporel qui dure depuis des décennies. L’hôtel fut créé en 1931.

Exterior-Landscape

Comme beaucoup d’hôtels de notre collection d’hôtels de luxe, le Dorchester a une histoire. Plusieurs membres du gouvernement britannique y avaient élu domicile pendant la seconde guerre mondiale, Eisenhower y établit son quartier général, et la princesse Elisabeth, devenue  plus tard la Reine Elisabeth, y donna un diner la veille de l’annonce de ses fiancailles en 1947. De nos jours, Woody Allen, Barbra Streisand, Diana Ross, Glenn Close, Karl Lagerfeld, Arnold Schwarzenegger, Sharon Stone et beaucoup  célébrités  y descendent lorsqu’ils viennent à Londres.

Pour  nous simple mortels, le séjour au Dorchester ne serait pas complet sans un repas au Grill, temple de la gastronomie britannique. Où il faudra bien sur commander le celèbre Roastbeef du dimanche.

The-Grill

Vous saurez ainsi ce qu’est ce véritable plat: rien à voir avec les quartiers de viande grillés de Buenos Aires.

Mais ne sommes nous pas à Londres, patrie du Roastbeef ? nom tellement associé à l’Angleterre qu’il est devenu en France le sobriquet  donné aux sujets de sa gracieuse majesté.

TheGrill_Sundayroast

Mais il y a bien d’autres plats succulents, comme ces délicieuses coquilles Saint-Jacques

TheGrill_scallops_truffles

Et n’oubliez pas avant ou après ces agapes de passer au bar: pour prendre le meilleur cocktail de votre vie…

Le bar du Dorchester

Feijoada au Copacabana Palace de Rio de Janeiro

Le Copacabana Palace est le plus bel hôtel de Rio et l’un des plus beaux du monde.

Même si Copacabana- nom d’un célèbre quartier de Rio de Janeiro – n’est plus ce qu’il était, et a même maintenant mauvaise réputation… peu importe, le Copacabana est un hôtel splendide, où il ne faut manquer sous aucun pretexte, même si on ne loge pas à l’hôtel, la Feijoada du Samedi.
Avec une ou deux Caipirinha -cocktail au citron vert et alcool de canne à sucre – pour faire passer ce cassoulet brésilien, attendez vous à un choc en sortant du restaurant en été quand le thermomètre affiche 37 degrés à l’ombre.
Devant vous la plage – il faut traverser l’avenue qui longe la mer – et au diable les voyous qui rodent sur les trottoirs ou sur le sable… Ils vous laisseront tranquille si vous n’avez pas sur vous d’objets de valeur. Sinon cela peut être dangereux, très dangereux: ils ont la gâchette facile et le couteau effilé. Lisez O Globo ou le Jornal do Brasil pour vous en persuader…

facade2

facade

fenetre

plageCopacabana

restaurantPalace

Berlin: l’hôtel Adlon et l’histoire allemande

L'hôtel Adlon de Berlin

Berlin: l’hôtel Adlon, à deux pas de la porte de Brandebourg

Il faut connaitre l’histoire de l’Allemagne pour apprécier la situation de l’hôtel Adlon, qui était à l’époque de la guerre froide, à quelques dizaines mètres du rideau de fer, dans la partie communiste de l’ancienne capitale du Reich. On descend à l’hôtel Adlon pour rêver, s’évader,  penser au passé, car l’hôtel Adlon est un lieu mythique, un must pour tous ceux qui vont à Berlin, et qui en ont les moyens. Magnifiquement reconstruit à la réunification de l’Allemagne,il est un point de départ idéal pour visiter l’ancien Berlin-Est devenu le poumon de la capitale allemande- bien que certains trouvent davantage de charme à l’ancien Berlin Ouest autour du Kurfürstendamm. Continuer la lecture de « Berlin: l’hôtel Adlon et l’histoire allemande »

L’hôtel du Cap-Eden-Roc est l’un des derniers grands palaces de la côte d’Azur

L'hôtel du Cap Eden Roc

L’hôtel du Cap-Eden-Roc d’Antibes ( France ) est le genre d’hôtels qu’on n’oublie pas. Le survivant d’une époque où il y avait encore de vrais palaces sur la Côte d’Azur, et c’est maintenant sans doute le seul. Qui peut se vanter d’être installé dans un parc de 9 hectares d’essences odorantes et d’une pinède au bord de la Méditerranée, avec une allée majestueuse qui mène de l’hôtel, installé dans un édifice Napoleon 3, au restaurant et à la piscine à débordement. Continuer la lecture de « L’hôtel du Cap-Eden-Roc est l’un des derniers grands palaces de la côte d’Azur »