Le château fantôme de Tourves

Château de Tourves

Les ruines du château fantôme de Tourves

Un aperçoit de loin, comme une vision fantomatique, les ruines du château de Tourves, ses pans de murs effondrés, et cette impressionnante colonnade toscane, vestige du jardin où Joseph Omer de Valbelle organisait au 18e siècle de somptueuses fêtes.

Face à cette colonnade, une esplanade pelée battue par les vents, où brulée par le soleil pendant les mois d’été, avec un étrange obélisque élevée par Valbelle, grand admirateur de Rousseau et de Voltaire, en mémoire de son père. Et derrière la colonnade toscane, des pans de murs en ruine surgissant des broussailles.

Une vision sinistre, un sentiment de malaise devant la juxtaposition de ces ruines, de la monumentale colonnade, et de l’obélisque dressée  sur cette plate-forme pelée à laquelle on accède par un chemin escarpé. Transformé en hôpital en 1893, le château de Tourves fut vendu puis laissé à l’abandon.

Le château de Tourves avait été surnommé le « petit Versailles provençal » dans ses années de splendeur, lorsque le Comte Omer de Valbelle avait construit dans son parc de nombreuses « fabriques », de petits édifices décoratifs, dont la colonnade fait partie. Cette mode de la fin du 18e siècle consistait a créer dans les jardins des parcours initiatiques, propices au rêve.