Chili: les gaffes à éviter

Les gaffes à ne pas commettre au Chili

A la différence des Français qui ont la manie de critiquer leur pays, les Chiliens en sont fiers. Mais ils ont également beaucoup d’humour et racontent eux mêmes que l’une des meilleurs façons pour un étranger de passer pour un être inculte serait de commettre ces quatre faux pas. Comment se fâcher avec les chiliens? Revue de détail.
Commencer par mettre en doute le talent littéraire de la grande poétesse nationale Gabriela Mistral prix Nobel de littérature 1945. Le gouvernement chilien décréta un deuil national le jour de sa mort en 1957 et des centaines de milliers de chiliens assistèrent a ses obsèques.
Apres ce premier faux pas, en commettre un deuxième en déclarant que Pablo Neruda, autre prix Nobel de littérature, mais également membre du Parti Communiste et lauréat en I953 du prix Staline pour la Paix, est davantage un homme politique qu’un homme de lettres.
Et compléter ces propos, par la pire des offenses. A la question traditionnelle: comment trouvez vous le Sud du pays ? ( le fameux » Sur » où tout est plus beau et où les Chiliens de Santiago vont passer leurs vacances d’été), répondre ( Oh, horreur…) que les lacs entourés de volcans sont certes magnifiques mais que les prairies verdoyantes du Sur n’ont rien de spectaculaire pour des visiteurs européens.
Trois faux pas impardonnables… Quel serait le quatrième? Mais oui, bien sûr, dire que le vin chilien n’est certes pas mauvais, mais que l’on préfère en définitive le vin…argentin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *