Décor impersonnel pour le Novotel Santiago

Novotel Santiago: Un hôtel d’affaires au décor impersonnel et…sans bagagistes.

Le Novotel Santiago qui était un hôtel moderne un peu défraichi a subi une rénovation complète qui l’a transformé en un hôtel d’affaires impersonnel au décor gris métallique et high-tech que l’on retrouve dans d’innombrables établissements de ce type. Un point très négatif est l’absence de bagagistes. C’est le style Accor explique t-on sans rire à la réception.

Novotel Santiago: rien ne rappelle que l’on est en Amérique du Sud…

Exit donc le petit bar plutôt cosy qui existait jadis, place à un grand lobby donnant directement sur la salle du restaurant avec un bar gris métallique et de petites terrasses extérieures. Le sol de l’espace bar est en faux plancher sombre typé rustique, la wifi règne en maître, et l’ensemble a le charme d’une belle cantine d’entreprise ou d’une cafétéria de grande ville européenne. Ce pourrait être Francfort, ou n’importe quelle autre métropole, le point le plus marquant étant que rien ne rappelle ici que l’on est au Chili ou en Amérique Latine, mis a part quelques plats au menu du restaurant et du pisco sour au bar.

Rien de chilien, rien de latino, tout le monde parle anglais, ou brésilien, avec quelques latino américains bien sur et des français groupe Accor oblige. Cette rénovation est-elle réussie? On peut voir les choses de deux façons. Regretter que cet hôtel n’ait aucune personnalité, ou se réjouir au contraire du décor net et clair,avec des chambres remises au goût du jour dans un décor bois clair. A noter cependant que les dites chambres sont plutôt exiguës..

Mais en poussant l’analyse un peu plus loin, on pourrait ajouter que ce type d’ambiance impersonnelle n’est plus «tendance» dans beaucoup de pays où l’on recherche précisément des lieux évocateurs de la culture locale. Pourquoi diable ne pas en avoir tenu compte dans la rénovation de cet établissement?

Novotel Santiago: bon petit déjeuner

Le petit déjeuner est excellent. Les viennoiseries sont bonnes – mis a part les croissants qui ont un léger goût de rance. Les fruits sont frais, le bacon croustillant, et le café superbe. Que demander donc de plus si l’on sait que ce Novotel se trouve dans le quartier de Vitacura, à quelques minutes à pied d’excellents restaurants, comme le Miraolas, le meilleur restaurant de fruits de mer et de poissons de Santiago, de banques, et de divers commerces, comme un petit supermarché.

Etonnant en Amérique Latine : absence de bagagistes

Un point très négatif cependant, est l’absence de bagagistes. Que l’on arrive avec un petit bagage de cabines ou avec cinq lourdes valises ne change rien à l’affaire. Personne n’est là.. C’est la politique du groupe Accor annonce -presque -fièrement la réceptionniste, la politique du «self-service». Mais elle ajoute, que bien sur en cas de besoin, quelqu’un viendra aider les clients a porter les bagages.

De qui se moque t-on?

On n’est effectivement vraiment pas en Amérique Latine….Et c’est dommage, car cet hôtel a des atouts.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *