Les gratte-ciel de Santiago du Chili

Les gratte-ciels de Santiago

Des gratte-ciel de verre et d’acier, prévus pour résister à de très forts tremblements de terre,des quartiers ultra-modernes avec de petits immeubles cachés dans la verdure, des restaurants et des cafés avec de belles terrasses ombragées, voici Santiago du Chili.

Point de passage quasi obligé pour tous les voyageurs qui partent en Patagonie, dans le désert d’Atacama, ou à l’Ile de Pâques, Santiago du Chili laisse pourtant souvent le souvenir d’une ville sans intérêt. Beaucoup de visiteurs étrangers la quittent décus, alors que les connaisseurs qui ont bourlingué en Amérique Latine, n’hésitent pas à dire que c’est encore un petit paradis malgré la pollution et les embouteillages, conséquences de l’impressionnant développement économique du pays.

Santiago du Chili : un style et une qualité de vie encore sans équivalent

Principale raison de ce désenchantement, la politique des tours operators et des responsables du tourisme qui passent complètement à coté de ce qui fait l’attrait de Santiago au niveau international : son style de vie. Loupant complètement ce qui fait maintenant l’attrait de la capitale chilienne, ils s’acharnent à montrer aux visiteurs des monuments ou des vestiges de l’époque coloniale comme la Plaza de Armas ou le Palais de la Moneda, qui ne supportent pas la comparaison avec les richesses architecturales de Quito ou de Lima. Et les visiteurs s’en vont décus, contents d’échapper aux embouteillages, surtout s’ils ont eu le malheur qu’on leur réserve un hôtel dans le centre ville, déserté après l’heure de sortie des bureaux.

Santiago du Chili: Gratte-ciels et quartiers verdoyants

Et pourtant, il y aurait bien d’autre choses à découvrir, comme le nouveau quartier d’affaires du Bosque, symbole du développement économique chilien, que les habitants de Santiago appellent « Sanhattan » en comparaison au Manhattan new-yorkais sans oublier le quartier de Vitacura et son jardin del Este, autour de la rue Laperousse, où les Chiliens qui ont profité de la richesse de leur pays habitent dans de ravissantes villas cachées dans la verdure.

La délinquance est en augmentation

Du shopping pour les amateurs, pas de problèmes de sécurité comme à Rio de Janeiro cerné par les célèbres favelas où la police est périodiquement obligée d’envoyer des blindés pour rétablir un semblant d’ordre. Mais la délinquance est pourtant en augmentation en raison – affirment certains – du laxisme de la justice. La deuxième présidence de Michelle Bachelet, marquée par un virage à gauche et un alourdissement des impôts, risque également de décourager certains investisseurs.

#Rolls_Royce in #Trafic jam. #Vitacura upperscale neighbourhood in #Santiagodechile

Une photo publiée par Rectoetverso (@escaales) le

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *